…mais les mariages forment le malaise

Or donc, j’ai récemment été à un mariage. Ça m’a rappelé à quel point je n’aimais pas ça. Déjà, pour moi, un mariage, c’est du rêve en boîte ; le résultat d’une pression sociale amenée par les contes de fées édulcorées avec lesquels on élève nos filles. Elles sont des princesses qui un jour trouveront leur prince charmant, elles l’épouseront et seront heureuses. Mais même au-delà de ça, les mariages sont un des rares événements qui arrivent à concentrer autant des choses qui ne me plaisent pas.

  1. Les démonstrations publiques d’affection : Alors oui, se marier, c’est pas que faire comme dans les histoires qui finissent bien, c’est aussi montrer à toute sa famille et ses amis à quel point on s’aime… Sauf que, comme signalé dans l’article précédent (qu’aucun de vous n’a actuellement réussi à lire), et même ailleurs, ce n’est pas une chose avec laquelle je suis à l’aise. Je trouve que se faire des sourires ou se tenir la main, c’est mignon, mais dès qu’on attaque les roulages de pelles, ça coince. Vous faites des regards noirs quand ça arrive dans le métro, ça ne me plait pas beaucoup plus quand le couple est déclaré mari et femme. Toute ostentation de ce côté-là me gêne. (C’est d’ailleurs la même chose sur la quasi totalité du spectre émotionnel.)
  2. Les gens : Je n’ai rien contre la foule anonyme, pas très fan mais c’est tout. Par contre, je n’aime pas trop le fait d’être coincé avec des gens que je ne connais pas ou peu en étant obligé de dire bonjour à tout le monde et me présenter « bonjour, je suis le cousin du marié, le fils d’un ancien mariage, un mec qui s’est trompé de salle, un jeune homme mort la veille de son divorce et qui depuis hante les mariages pour prévenir du désastre à venir ». Non, ce n’est pas mon truc. Mon truc, c’est de rester seul dans mon coin jusqu’à ce que les gens pensent que j’ai des problèmes mentaux.
  3. La musique :
    1. C’est toujours des trucs festifs (forcément), pour faire tourner les serviettes, rappeler le sunlight des tropiques ou à quel point les gens aimaient danser sur du synthé dans les années 80. C’est pas trop ma came. J’ai conscience qu’on ne peut pas faire danser tonton Roger et ses 55 ans sur du Queen Adreena, mais sincèrement, on doit pouvoir trouver un truc entre les 2, non ?
    2. Et bien sûr il faut danser. Cette fois le marié ne voulait rien servir tant que des gens étaient encore assis. Perso, je m’en foutais, je m’étais gavé pendant l’apéro dinatoire, mais j’ai quand même dû me faire violence et me lever. (Mas je n’ai pas dansé, je me suis posé contre un mur – on m’a d’ailleurs photographié ainsi, merci – faut pas déconner.)
  4. La nourriture : Comme pour un anniversaire, je reste campé sur mes positions. La bouffe de fête, ça vaut pas la bouffe normale. Bien sûr, des spaghettis bolognaise, c’est pas très « mariage » et on peut pas payer un foie gras à 100 personnes, alors forcément… Cela dit, les entrées étaient très bonnes, mais le plat principal, c’était pas ça. Et je ne me souviens pas d’un mariage où le plat principal m’ait satisfait. Je crois que ce n’est pas faisable, en fait.

Donc voilà, si un jour je trouve la femme de ma vie, j’espère qu’elle aura assez d’autonomie intellectuelle pour ne pas vouloir de ce rêve de masse, ou ses arguments devront être assez costauds pour me convaincre face à ces 4 points (sachant qu’en plus, pour le mien, je serais le centre d’attention ; l’angoisse) . Et là… On verra la prochaine fois.

Publicités
Cet article, publié dans La vraie vie, Névroses, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour …mais les mariages forment le malaise

  1. RiyeT dit :

    Moi tu sais, les mariages… Je pense avant tout que c’est une historie de vécu. Moi à chaque fois, j’ai pleuré comme une fillette quand ils ont dit « Oui », la bouffe était excellente, et la musique vraiment bien (sans Patrick Sébastien ni sunlight ! Étonnant non ?). Par contre, le coup de se mêler aux foules de presqu’inconnus, c’est le passage obligé.
    Moi, j’aime bien ça les mariages, c’est un peu protocolaire mais y a du fun quand même. Tous les mariages ne se ressemblent pas. Et les gens que je connais ont fait des mariages qui leur ressemblent, c’est pour ça que je m’y suis bien amusé.

  2. Ping : …mais si jamais je devais me marier | Ne le dites pas à mes psys…

  3. Zir dit :

    Le mariage, héritage religieux en déclin (vu que le divorce est une chose acceptable de nos jours), idéalisé au point que certaines personnes veulent que ce soit « le plus beau jour de leur vie ». C’est à se demander qui devrait aller voir un Psy. Personnellement, je toruve les accros au mariage plus psychorigide (avec la définition peut-être fausse que je me fais du mot -tout le monde n’a pas accès au jargon) que le rédacteur de ce blog.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s