…mais le respect ne fait pas avancer

Je me suis comporté un peu comme un connard pour avoir mon boulot. Enfin, pas POUR, mais mon emploi actuel reste une conséquence de mon comportement lors de l’entretien. Ayant raté une possibilité d’embauche quelques jours avant à cause de ma trop grande discrétion naturelle, je partais perdant, je me suis dit que je devais paraître plus dynamique. J’ai presque été professionnellement suicidaire.

Quand le chargé de recrutement m’a demandé pourquoi il y avait un trou d’1 an et demi dans mon CV, j’ai répondu que c’était parce qu’avant, les gens me demandaient pourquoi il y avait un trou d’1 an et que ma réponse ne les satisfaisait pas. J’ai vu la surprise sur son visage, j’ai enchainé avec un sourire en disant qu’en fait, je n’avais pas été inactif, que je cherchais dans mon domaine (la microélectronique) en travaillant à la vigne, jusqu’à mon arrivée à Paris où je ne pouvais que faire les salons et continuer à envoyer des CVs, et que ne trouvant rien, je me suis orienté vers mon second centre d’intérêt, l’informatique. Il a dit qu’il hésitait, qu’il rappellerait ; quand il a rappelé, il a dit qu’il avait peur d’être déçu, j’ai dit « je ne vous décevrai pas » et pouf, rendez-vous quelques jours après pour signer.

Lorsque j’ai commencé mon travail effectif, mon vrai Moi a repris le dessus et mon travail s’en est ressenti, je n’osais pas dire que je ne comprenais pas tel ou tel truc, je sociabilisais peu ; on me l’a reproché, j’ai failli perdre ma mission. Je me suis amélioré à ce niveau mais lors de mon premier entretien annuel, le chargé de recrutement me l’a dit, et que celui qu’il voulait c’était le Lasty dynamique (un peu connard, donc). Sans aller jusqu’au niveau d’impertinence dont j’avais fait montre un an avant, je pense avoir poursuivi mes progrès en ce sens.

*****

J’avais vu, il y a plusieurs années, une interview de Jane Birkin ; elle y disait que Serge Gainsbourg se souhaitait peintre plus que chanteur. Ceux qui connaissent sa vie le savent déjà. Mais son trop grand respect pour ses prédécesseurs l’empêchait de se réaliser ; en tant qu’auteur/compositeur, il n’avait pas de déférence particulière pour d’autres personnes du milieu et pouvait se permettre plus de liberté, moins d’humilité.

*****

Et évidemment, pour la drague, c’est pareil. Je ne suis pas un séducteur mais des expériences vues sur le terrain, il est totalement évident que pour choper quelqu’un, il ne faut pas faire montre d’un respect des plus profonds, d’une attente trop alanguie à l’égard de la personne convoitée. C’est le mâle Alpha qui baise toutes les femelles du clan, souvenez-vous-en.

Je dois avouer que c’est une leçon que j’hésite à apprendre à mes enfants (que je n’ai toujours pas, d’ailleurs, avis à mes lectrices).

Publicités
Cet article, publié dans La vraie vie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour …mais le respect ne fait pas avancer

  1. yelahee dit :

    Je n’ai pas compris pour ton job, du coup ça te retombe dessus cet élan de dynamisme puisque ça affecte ton travail non ? Donc il aurait mieux valu être en adéquation avec ta personnalité ?

    Ca pue le cliché comme article quand même, je ne crois pas du tout au titre (GANDHI RULES DUDE !). Ensuite, on a tous des expériences différentes et pour ma part le respect m’a toujours fait avancer. Evidemment, certaines fois ça peut mettre des bâtons dans les roues, mais ce n’est pas une généralité.
    De plus, tu associes ta timidité maladive au respect; les mâle alpha à l’irrespect. Alors que ce n’est pas tout à fait cela. Quelqu’un d’entreprenant avec les femmes peut avoir beaucoup de respect pour elle.
    Puis, tu dis « d’une attente trop alanguie a l’égard de la personne, je ne vois pas en quoi c’est du respect, et le contraire de l’irrespect. Cette situation peut se manifester en dehors d’un échange sentimental et ne pas être de l’irrespect. Par exemple, un mec te parle d’un travail, tu lui dis que tu es intéressé. Ensuite, il te dit avant de partir, « C’est pas pour maintenant, je t’en parlerais prochainement. » Imagine qu’il ait oublié ou qu’il n’ose pas se manifester à toi ? Tu vas peut être me répondre que ce n’est pas comparable, mais vraiment, je ne crois pas au fait qu’on presse les gens ou les remotive soit une marque de non respect. BEAUCOUP d’autres facteurs peuvent intervenir, sa timidité à elle, sa peur, son besoin d’être rassurée, sa non envie qu’elle veut te cacher, etc.
    Le mâle alpha ne se base pas sur l’irrespect, mais sur une notion bien plus fondamentale qui est biaisée à travers les médias : les femmes ont aussi des envies sexuelles spontanées. Ainsi que des envies sexuelles détachées de sentiments. Elles ne sont pas aussi évident, présentes que le voudraient les hommes, mais elles en ont. Tu peux tout à fait être respectueux tout en étant un mâle alpha. Ensuite, il faut une ENORME confiance en soi, ce que tu n’as pas.

    Cet article est beaucoup trop amalgamique à mes yeux. Si le respect ne fait pas avancer, l’irrespect fait encore moins avancer et possède des externalités négatives délayées. Le respect construit une relation sur la durée, l’irrespect, sur l’instant.

  2. zir00 dit :

    Les ressentis de LQX sont évidemment compréhensible, mais je trouve que GandhiRules a raison. Il ne s’agit pas exclusivement de respect.
    Sauf éventuellement en ce qui concerne le mâle alpha. Je suis d’accord avec toi pour dire que considérer que les femmes ont des envies sexuelles n’est pas de l’irrespect, mais le mâle alfa (tel que je l’ai lu à travers des livres de développement personnels, rien à voir avec les loups etc..) ne se limite pas qu’à cette notion. Et parmi les notions justement qu’il y avait dans le livre que tu m’a passé, il y en a que je trouve irrespectueuse. Dommage que je l’ai pas sous les yeux.

  3. Last Equinoxx dit :

    Non mais le titre était provisoire et j’ai oublié de la changer à la publication. Il ne colle plus à 100% à l’article ; peut-être induit-il en erreur.
    En gros, le message de l’article, c’est : si vous voulez un truc, n’ayez pas l’air de trop le vouloir et agissez comme s’il était acquis. Battez-vous en les couilles, au fond. (Ça ne marche pas pour garder un truc, juste pour l’attraper.) Et si on craint trop de déranger les gens, si on respecte trop les conventions, on peut passer à côté d’occasions. (Et pour la drague, c’était plutôt un aparté ; mais ça vaut aussi pour les femmes, si elle veulent un mec, ils faut pas qu’elles s’accrochent trop. Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis.)

    Il faut juste que j’arrive à suivre mon propre conseil.

    Yelahee > Sans cet élan de dynamisme, je n’aurais vraisemblablement pas eu mon boulot, ce qui est pire que de risquer de le perdre. Je suis pas un type super-mou, j’ai juste besoin d’un temps de chauffe, socialement parlant.

  4. yelahee dit :

    Ca se comprend mieux ainsi. En fait, je trouvais ça positif cet élan de dynamisme mais je ne comprenais pas le rapport avec le titre. Si le message c’est qu’il faut sortir ses balls ou ses trompes à certains moments de la vie, je suis d’accord avec toi.

  5. zir00 dit :

    « si vous voulez un truc, n’ayez pas l’air de trop le vouloir et agissez comme s’il était acquis. »
    Oui, tu as raison. C’est moralement douteux mais accepté et utilisé par la plupart des êtres humain, l’hypocrisie humaine…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s