…mais je ne suis peut-être pas non plus fait pour les sites de rencontre

Il y a quelques semaines, j’ai envisagé de m’inscrire sur un site de rencontre. Certains me l’ont déconseillé, car c’est pas terrible ou alors parce que je ne suis pas fait pour rencontrer des gens. Mais aujourd’hui, l’ennui m’a convaincu. (C’est ce qui s’est passé pour mon inscription sur Facebook, je devrais peut-être arrêter de m’ennuyer.) Et, comment dire…

Vous me connaissez (et sinon je vous le dis), j’ai le jugement hâtif et expéditif. Et voilà.

Pour des raisons évidentes, je ne donnerai pas le nom du site (et vous laisserai le deviner).

Donc les choses se passent comme vous le devinez ; infos persos genre le physique, boulot, niveau d’étude et centres d’intérêt ; et là déjà, j’ai eu 2-3 doutes. Par exemple, ils ont séparé BD et manga (alors qu’il n’y avait pas comics), ce que je trouve, en tant que lecteur, assez limite. Ils ont (forcément) fait pareil pour le cinéma avec « dessin animé » et « manga » (sic) ; ce ne sont même pas des genres, bordel de merde ! Et pour les bouquins, j’ai trouvé les choix limités aussi. Je comprends qu’on ne puisse pas être extensif mais les choix proposés étaient bancals. Et regardez pour la bouffe, on a le choix entre végétarien, carnivore, bio, épicé, français, italien, chinois et fastfood. Qui a fait cette liste ? C’est nul. Mais bon, le plus lol vient après.

À la fin du remplissage de votre profil, on vous propose de remplir un questionnaire qui détermine votre compatibilité avec les autres membres. Et c’est là que vous allez rire. Ce questionnaire ne comporte que 10 questions, avec 3 réponses possibles. Ça m’a rappelé les heures les plus sombres des quizz partiels et partiaux de la presse féminine.

En gras mes réponses.

1. Quelle est la chose la plus importante dans la vie ?
L’amitié.
◻ L’amour.
◻ La famille.

Je trouvais les autres réponses trop gnangnan.

2. De quoi vous ne pourriez pas vous passer ?
◻ De votre portable ou votre console.
De tendresse et d’amour.
◻ De votre série TV préférée.

Hum. Oui, mielleux over 9000 tout ça, mais que pouvais-je dire d’autre ? Y’avait pas « ma bite et mon couteau » ou « de l’oxygène ». Je peux survivre sans portable, je ne joue pas et je n’ai plus de série TV préférée.

3. Quel est l’endroit au monde où vous aimeriez vivre ?
◻ N’importe où mais à deux.
Je suis bien chez moi !
◻ Sur une île au soleil.

Donc au choix : Sentimentalement désespéré, pantouflard ou qui n’aime pas sa vie. Je plaide coupable ; si la dernière possibilité n’avait pas sous-entendu de la chaleur, j’aurais hésité, cela dit.

4. Votre première rencontre, vous l’imaginez :
Dans un café avec du monde autour.
◻ Dans un restaurant romantique.
◻ Chez vous ou chez elle.

Les musées, c’est pour les pédés. Alors oui, en tant que misanthrope, je devrais fuir le monde ; mais le restaurant romantique, c’est trop de pression pour une première fois et chez elle, c’est genre pour niquer, on est d’accord ? (Et la dernière fois, ça s’est mal goupillé).

5. La soirée idéale :
Un dîner aux chandelles, les yeux dans les yeux.
◻ Un plateau télé, je ne vais pas rater ma série.
◻ Danse, cocktail, amis et boite de nuit.

Encore la série. Je dirai pas son nom mais on sait tous pour qui est ce questionnaire, en fait. Oui, les yeux, c’est trop intense, mais la boîte de nuit, je vous en prie…

6. Le sport :
◻ Essentiel, je pratique régulièrement.
Pas assez à mon goût, il faut que je me bouge !
◻ Jamais, c’est bien trop fatiguant !

Hey, enfin une question avec des choix logiques et exclusifs.

7. Ce soir, vous organisez le repas :
◻ Super ! Vous êtes un vrai cordon bleu.
◻ Allo, livreur à domicile ?
Vous foncez chez le traiteur.

Ah, pour compenser la question précédente, 2/3 des réponses à celle-ci sont la même chose. N’étant pas cordon bleu ni spécialement radin… (Sauf si chauffer un cordon bleu au micro-onde compte comme de la cuisine…)

8. Vos vacances de rêve :
Au coin du feu dans un refuge en montagne.
◻ À Berck à la cabanafrites.
◻ Sur la plage partageant la même serviette.

Ça, c’est pour trier les beauf.

9. En ce moment, comment sont vos journées ?
Pas une minute à moi, 100% speed !
◻ Qu’est ce que je m’ennuie !
◻ Tout est réglé, organisé.

C’est pas vrai, mais moins faux que les 2 autres.

10. Vous craquez facilement pour :
Du charme et de l’humour.
◻ Une tête bien remplie sur un corps sain.
◻ Je crois au coup de foudre.

La dernière proposition, c’est pour dire « je prendrai ce qui vient » ou « je prépare mon excuse pour envoyer bouler qui je veux ». Et je me méfie des corps sains, c’est un coup à bouffer du probiotique. Moi, je me fie au feeling, c’est pas toujours instantané, surtout que je mets toujours 3h avant d’être naturel. Si une femme a un coup de foudre pour moi, c’est qu’elle aime les muets stressés, et à long terme, ça ne fonctionnera pas.

De toute façon, la compatibilité calculée* avec ceci ne permet même pas de filtrer les recherches. Enfin, je crois, car malgré ce qui est scandé, l’inscription est certes gratuite mais les hommes doivent tout de même raquer pour avoir accès aux mêmes fonctionnalités que les femmes. Évidemment.

Françoise Giroud disait « La femme sera vraiment l’égale de l’homme le jour où, à un poste important, on désignera une femme incompétente. » On a eu ça mais apparemment, on est pas encore dans l’égalité totale. Pourquoi les hommes devraient payer et pas les femmes ? Parce qu’IRL c’est au mec de faire le premier pas et de payer (au moins) le premier dîner, on doit continuer comme ça sur le net ? Oui, je sais, la femme est une manne précieuse pour les sites et lieux de rencontre (c’est pareil en boîte) puisqu’elle permet d’attirer les ressources financières de l’homme guidé par sa bite. Mais c’est sexiste. Bien sûr, c’est moins grave qu’une femme qui se fait traiter de salope quand elle dit que le dernier Tomb Raider est glauque de mettre en avant une tentative de viol, mais ça l’est. Et ça me gêne. (Et c’est vraiment salaud pour les homosexuels.)

Il faudrait peut-être lancer un site de rencontre féministe. Tout le monde paierait pareil, ça ferait peut-être fuir les queutards en quête d’une dinde naïve et je ne me sentirais pas exploité.

Mon profil est en modération, je vous tiendrai au jus s’il se passe des choses intéressantes.

FIN

* En fait, ils regardent juste si on a les mêmes réponses. Par exemple si vous êtes un cordon bleu, vous cherchez un cordon bleu. Logique.

Publicités
Cet article, publié dans Je vous juge, La vraie vie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour …mais je ne suis peut-être pas non plus fait pour les sites de rencontre

  1. zir00 dit :

    « En fait, ils regardent juste si on a les mêmes réponses. »
    Oui, effectivement si ils font comme ça c’est débile.
    J’imagine un site de rencontre pro-freudien où les calculs de compatibilité se font en comparant les profils de la mère des hommes et les femmes.
    Le plus triste, c’est que dans notre société actuelle c’est normal de se voir réduit à une fiche d’informations. Je suis une série de 10 réponses à un questionnaire.

  2. RiyeT dit :

    Si tu veux de la vrai compatibilité va donc sur eDarling my dear! Tu auras un questionnaire de 100 questions avec 18 choix possibles à chaque fois…
    Je suis jaloux, moi aussi j’aimerai bien essayer, mais ma chérie serait pas super contente…

    • Last Equinoxx dit :

      (« My dear » ?)
      Oui effectivement, le questionnaire semble plus sérieux. On verra si un élan (pas l’animal) m’y pousse.
      Mais je ne me suis inscrit sur le site dont il est question dans l’article que par ennui, et peut-être pour me motiver IRL. Je crois qu’une part de moi n’a pas encore abandonné l’idée de rencontrer de façon « classique » la princesse charmante (en pull marin) dans son blanc destroyer. Sur un site de rencontre, j’ai l’impression de faire mon marché sauf que les légumes pourraient refuser que je les passe à la casserole. (Et puis il m’en faudrait peut-être un plus centré sur mes intérêts. (Cela dit, les 1800 possibilités s’en rapprochent.))

      • zir00 dit :

        « j’ai l’impression de faire mon marché » Je pense que c’est en partie pour ça que je suis contre les sites de rencontres. On est des objets, des articles alignés dans les rayons d’un magasin virtuel. Une série de caractéristiques. Les gens qui font leur marché choisissent entre tel produit et tel produit. Lui est artiste, donc ça peut être pas mal… mais lui est sportif, plus endurant… je me demande si il y a une garantie 5 ans ?

      • Last Equinoxx dit :

        C’est peut-être aussi un mal nécessaire ; les gens ne se parlent plus. Si tu souris à une fille dans le métro, elle va avoir peur que tu la violes.
        (N’est-il pas un peu triste que le seul critère de choix auquel tu sembles te référer dans ton commentaire soit la performance sexuelle ?)

      • zir00 dit :

        Ce que ej dénonce, c’est le fait qu’il y ait des critères, listés. Sexuel ou pas, on s’en moque. Quand j’ai dis « plus endurant » c’est vrai que ça s’applique au sexuel, mais pas que. A vrai dire je pensais plus à une comparaison avec un aspirateur par exemple. Le vendeur va venter les caractéristiques de l’un, de l’autre, propose plein de modèles (et récemment j’ai choisit un appareil ménager en fonction de la durée de vie, c’est ptetre pour ça que ça m’est venu à l’idée).
        Je trouve que les sites de rencontres c’est un reflet assez fidèle de la société de consommation. On choisit un article grâce à des critères, les pubs ciblés qui connaissent ton profil te proposent les articles susceptible de t’interresser, tu commande sur internet et t’as la version d’essai au café (avec même possibilité de recevoir à domicile d’après ton article).

        Les gens ne se parlent plus. Effectivement. Et au lieu d’essayer d’inverser le mouvement, on le conforte en créant des outils de rencontres.

      • zir00 dit :

        « Si tu souris à une fille dans le métro, elle va avoir peur que tu la violes. »
        Ça dépends de ta manière de sourire..?
        Mais de manière générale, les gens ont peur des inconnus.
        Métros, bus, trains, tant de transports où les densités de population sont immenses sans que personne ne se parle (à moins de se connaitre au préalable). Et ça c’est même pas la peur de se faire violer.
        On a peur des inconnus… pas forcément peur qu’ils nous attaquent, mais peur de les déranger, de faire quelque chose de mal placé. Donc personne ne parle dans les bus. Point.

  3. kelk1 dit :

    c’est un quizz pour Iris tu veux dire?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s