…mais je fais parfois d’horribles parallèles

Quand tu achètes une chemise No Iron mais que tu dois quand même la repasser, tu te sens un peu comme quand tu te paies une petite vierge en Thaïlande et que tu te retrouves avec une recousue.

Publicités
Cet article, publié dans billevesées et coquecigrues, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s