…mais j’ai horreur du mot « mansplaining »

Tout d’abord, que signifie Mansplaining ? C’est un mot valise composé de Man (Homme) et Explaining (Explication) ; en français le terme « Mecsplication » s’entend parfois. À partir de là c’est assez transparent, c’est un mot utilisé lorsqu’un homme explique quelque chose à une femme, mais de manière condescendante, en partant du principe qu’en tant que possesseur d’un pénis, il sait mieux qu’elle (quel que soit le sujet mais plutôt quand ça part vers le sexisme etc.).

« Mansplaining » est typiquement un mot « point final ». Dès lors qu’une femme dit « c’est du mansplaining« , la discussion est terminée ; elle dit à son interlocuteur qu’il la méprise, volontairement ou non, et elle revendique son droit de ne plus l’écouter déblatérer sur un sujet qu’il ne maîtrise pas plus qu’elle (même plutôt moins).

(Ça me rappelle un article sur le mot « creep » que j’avais lu, qui servait à bloquer les dragueurs dans les pays anglo-saxons. Les femmes l’utilisaient de plus en plus parce que tu peux pas sauver la situation si on te traite de « creep« , si tu continues, ça prouve encore plus que tu l’es.)

Je ne nie pas l’existence du mansplaining ; j’en ai souvent vu sur des blogs, des forums, Twitter ouc. (du coup, je mets ça : http://www.gabbysplayhouse.com/webcomics/sexism/ au cas où vous ne l’auriez pas lu, ça en parle un petit peu, entre autres) mais n’empêche, pour un terme qui dénonce la complaisance masculine, je le trouve d’une condescendance ahurissante. Il y a des moments où le mansplaining est évident mais parfois, étiqueter ainsi relève d’un a priori presque aussi violent que la misogynie qu’il réprouve. En plus, je le trouve juste moche, autant que ce qu’il désigne.

Ce mot doit être dans mon top 10 des raisons d’être féministe : si toute forme de sexisme disparaît, je n’aurai plus à l’entendre/lire.

D’ailleurs soyez gentil(le)s, si un jour vous pensez que je fais du mansplaining, utilisez le mot « condescendant », il y a plus de chance pour que je me relise et me corrige ; si je semble parfois prendre de haut, c’est pas par sexisme, juste que statistiquement, j’ai plus de risques de parler à des gens qui en savent moins que moi 😉

 

Publicités
Cet article, publié dans La vraie vie, Névroses, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s